Le féminisme sous toutes ses formes.

marguerite-yourcenar-3-aParfois, je me demande si le meilleur féminisme n’est pas de ne pas être féministe, mais humaniste. Comme Marguerite Yourcenar par exemple. Elle paraissait féministe, mais en vérité, elle ne se revendiquait pas du tout comme telle. Elle ne s’enfermait dans aucun cliché lié aux femmes ou aux hommes, elle était terriblement naturelle.
Parfois, je me demande si le meilleur féminisme n’est pas d’être féministe, mais humaniste. Elle était simplement « elle-même ». La même chose est valable pour Simone de Beauvoir. Elle a acquis cette renommée après son livre “le deuxième sexe”, pourtant, on peut lire à travers ses biographies et ses romans qu’elle ne s’est jamais revendiquée « féministe » mais qu’elle a suivi le chemin qui lui convenait le mieux. Je crois que parfois à vouloir être « féministe » on peut perdre de vue ce qui est important.
Le combat, je suis pour, mais pas d’une manière fasciste. Je me fais l’avocat du diable ici, le féminisme peut être dénaturé si on s’attaque aux mauvaises choses. Il faut certainement adapter le combat dans chaque pays. On ne peut pas se comparer à la situation des femmes face aux Talibans par exemple. Dans certains pays, il s’agit d’une question de vie et de mort. Être soi-même dans nos sociétés, c’est le meilleur combat. Ne pas se soucier des avis des autres. Cela, on peut le faire uniquement si on est déjà libre. On devrait dire, le « féminisme est un humanisme » mais certains ne sont pas d’accord!

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s